L'ACBF et l'ABF définissent des programmes de travail communs pour promouvoir le développement durable de l'agro-industrie 

Apprentissage en ligne, Formations, Impacts, Projets du MGF, Événements et coopération

De gauche à droite: Julika Stauber (ABF), Simon Striegel (ABF), Edem Messa-Gavo (ACBF), Melanie Hinderer (ABF), Bernard Agbo (ABF), Mbacke Niang (ACBF), Magnus Schmid (ABF), Anja Metz (ABF), Cynthia Benon (Moderator), Erick Sile (ABF), Maxime Dongo (ACBF)

L'ACBF et l'ABF définissent des programmes de travail communs pour promouvoir le développement durable de l'agro-industrie 

16 février 2024, Accra, Ghana. La Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) et le projet Agri-Business Facility for Africa (ABF) de la GIZ ont travaillé de manière approfondie sur leurs objectifs communs et sur la définition de programmes d'action concrets au cours d'un atelier de deux jours qui s'est tenu au bureau de l'ACBF à Accra les 14 et 15 février.


Après avoir signé un protocole d'accord en décembre 2023, les représentants de l'ACBF et de l'ABF se sont réunis pour un atelier stratégique sur leur collaboration. L'atelier a commencé par la collecte des attentes pour l'atelier de deux jours et s'est poursuivi par une plongée en profondeur dans les activités et les modes de livraison de l'ACBF et de l'ABF. Il est devenu encore plus évident que non seulement les abréviations des deux acteurs sont assez similaires, mais aussi qu'il existe de nombreux axes de travail synergiques et complémentaires, ce qui a constitué une base parfaite pour le lendemain. Le deuxième jour, les représentants ont commencé par rassembler les domaines d'intervention communs potentiels que chacun d'entre eux avait retenus de la première journée d'atelier. Une fois de plus, cet exercice a montré que l'ACBF et l'ABF pensent dans la même direction stratégique et a conduit à la validation de trois domaines d'intervention majeurs pour lesquels les participants ont défini des objectifs communs clairs. Afin de rendre la collaboration encore plus tangible et de permettre un démarrage rapide des programmes de travail conjoints, ils ont défini des activités, des calendriers, des jalons ainsi que des points focaux pour 2024.

Les groupes de travail définis se concentrent sur les points suivants :

L'apprentissage en ligne : Accroître l'accès aux programmes de formation à l'agrobusiness afin d'améliorer les connaissances, les compétences et les attitudes.
La création de l'Association internationale des praticiens de l'agrobusiness (IAPA): Création et formalisation d'une organisation fonctionnelle de formateurs
Le Fonds Compétitif de Contrepartie (MGF): Institutionnalisation du MGF pour une plus grande mobilisation des ressources et rationalisation du cycle de gestion du MGF.
Génération et partage des connaissances dans l'agrobusiness : Exploitation et récolte conjointes des connaissances et partage des connaissances et des résultats pour la diffusion des connaissances en vue de leur utilisation et de l'extension des impacts.
Dans l'ensemble, les bases d'une coopération fructueuse ont été posées en février et tous les représentants attendent avec impatience la mise en œuvre conjointe des modules de travail prioritaires pour promouvoir le développement durable de l'agrobusiness.

Retour